Les objectifs SMART

Pour sa forme physique, comme pour n’importe quoi dans la vie, il existe de nombreuses manières de se fixer des objectifs. Toutes cependant ne donnent pas les mêmes chances de succès.

Le modèle qui semble donner les meilleurs résultats est le framework S.M.A.R.T.

Les objectifs SMART

S : Specific

M : Mesureable

A : Attainable

R : Relevant (Pertinent)

T : TIme-Bound (Délimité dans le temps)

Spécifique

Un objectif doit être clair et précis.

Un objectif vague n’a que peu de chance d’aboutir à quoi que ce soit de concret.

Mauvais exemple : je veux être plus en forme cette année

Bon exemple : je veux courir le 10 000m en moins de 40mn (pour quelqu’un qui le court actuellement en 50)

Mesurable

Avec un objectif sans indicateur de progrès quantifiable, on n’a aucune idée des progrès et encore moins si on l’a atteint ou pas.

On ne peut gérer que ce qui se mesure.

Mauvais exemple : je veux être plus fort

Bon exemple : je veux passer mon maxi au squat de de 110 à 135kg et mon maxi au développé couché de 80 à 100kg.

Atteignable

Un objectif de rêveur n’a par définition aucune chance d’aboutir.

A l’opposé un objectif hyper facile (perdre 1 kilo dans l’année) n’a aucun intérêt non plus.

Mauvais exemples : je veux le physique que Schwarzy avait à 25 ans, je veux remporter une compétition de niveau national (quand on est un sportif du dimanche)

Bon exemple : je veux perdre 5kg.

Pertinent

Un objectif doit être en phase avec nos aspirations profondes, mais aussi le contexte dans lequel on évolue.

Mauvais exemples : Démarrer une grosse perte de poids alors qu’on vient de changer de job et de déménager. Se mettre à fond dans la course à pied, avec 1h de footing quotidien à 6h du mat alors qu’on aime avant tout pousser de la fonte (ou l’inverse).

Bon exemple : Se lancer dans une remise en forme parce qu’on va devenir père de famille et qu’on veut être dans la meilleure forme possible pour son futur môme.

Limité dans le temps

Tout objectif doit être défini avec une date cible.

Sans date cible, quasiment 100% de chance de procrastiner

Mauvais exemple : je vais perdre 10kg.

Bon exemple : je vais perdre 10kg d’ici le 30 juin.

Encore mieux que les objectifs SMART, les objectifs SMARTER

E : Évaluer

R : Réajuster

Evaluer

Particulièrement important pour les buts long terme, évaluer régulièrement où on en est aide énormément à garder le cap et la motivation.

Chaque jour, ou au moins chaque semaine, prendre l’habitude d’évaluer clairement où on en est.

Réajuster

“Everyone has a plan until they get punched in the face”.

Le chemin vers un objectif, surtout si il est long terme et relevé, n’est jamais un chemin tranquille. Réajuster ne veut pas dire changer de but, mais avant tout revoir régulièrement son plan pour faire face aux aléas, au changement de circonstances, aux erreurs, etc…

Par exemple on peut démarrer une perte de gras avec un certaine diète et constater au bout de quelques semaines qu’on va dans le mur (trop restrictive, trop contraignante en terme de préparation des repas, …). Dans ce cas la meilleure chose à faire est de changer de méthode ou d’approche en revoyant sa diète.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *