Bienvenue !

Ce site est dédié aux gars comme moi, pères de famille, overbookés, mais passionnés de fitness et de musculation.

Même avec un emploi du temps chargé (boulot prenant, des enfants, une vie sociale bien remplie, des passions, …), je suis certain qu’on peut péter la forme.

Et ici je regroupe tout ce qui me parait intéressant pour y arriver.

Je partage aussi mes retours d’expériences passées, tout comme ce que je fais actuellement (musculation, diète, …).

Comment est venue l’idée de Superfit Dad Project ?

« Superfit Dad Projet »,  c’est le petit nom que j’ai donné l’année dernière à mon projet perso de retrouver la forme de ma vie. Depuis courant 2018 c’est comme cela que je taggue mes logs d’entraînement et mes logs diète.

D’autre part, avec les années j’ai collecté (et je continue de le faire) pas mal d’infos sur la muscu, la nutrition, les compléments alimentaires, etc…

Mes sources sont diverses et variées, mais je n’ai jamais trouvé de ressource qui concentrait un peu tout ce qui m’intéressait.

Par conséquent, en gros ce site c’est cette ressource. C’est LA ressource, que j’aurais aimé avoir mais que personne n’avait créée jusqu’ici.

Du coup j’ai checké que superfitdadproject.com était libre et je l’ai pris. Le suite … vous êtes dessus en ce moment même. 🙂

Qui suis-je ?

J’ai 38 ans et je vis avec ma femme et nos 5 enfants.

Je ne suis ni professionnel de la forme, ni professionnel de la santé, mais je suis passionné de fitness depuis une 20aine d’année.

Mon métier n’a rien à voir puisque je suis dans les systèmes d’information.

Avec cette grande famille et un métier prenant, rester en forme est parfois un challenge. D’où une recherche permanente d’efficacité, d’optimisation, de gain de temps, etc…

Mes sources d’information

Comme le fitness n’est pas mon métier, je vais chercher mes infos auprès des pros serieux du domaine. Avec les années j’ai plutôt bien aiguisé mon détecteur à bullshit. Ceci est plutôt utile tellement tout et n’importe quoi circule dans le monde du fitness. Je ferai donc toujours tout mon possible pour ne relayer que des infos justes. Evidemment je ne suis pas parfait et je n’ai pas la science infuse. Je vous encourage donc à toujours vérifier une info et à réfléchir par vous-même avant d’appliquer quoi que ce soit.

Mon passif sportif

Entre 12 et 24 ans, les 3 sports que j’ai le plus pratiqués sont le basket, le vélo et la course à pied.

Je me suis mis à la musculation assez jeune, vers 16-17 ans, de manière assez light. C’était avant tout dans une optique d’amélioration de mes qualités physiques pour les sports que je pratiquais. Cela n’est que vers 23-24 ans que je m’y suis mis vraiment sérieusement.

J’ai eu de longues périodes où je pratiquais moins intensément. Mais je n’ai jamais arrêté et j’ai toujours maintenu au moins un petit niveau depuis.

Du coup, de l’adolescence à aujourd’hui, j’ai toujours eu une activité physique régulière. Je ne me suis jamais retrouvé dans une situation de totale sédentarité.

En bref vous n’avez pas affaire à une personne qui a été en fort surpoids et qui a retrouvé la forme. N’attendez donc pas de moi un retour d’expérience avec une perte spectaculaire de 50kg.

Je touche du bois, mais je n’ai jamais eu non plus de très grosse blessure ou de gros pépin de santé.

Je ne saurai donc pas non plus vous faire de retour d’expérience de 1ère main sur la remise en forme après une longue convalescence ou une longue rééducation.

Mon passif quant à la perte de gras, à la remise en forme et au maintien de ma forme.

Mon implication dans le maintien de ma forme physique n’a pas toujours été très constant.

J’ai plusieurs fois avec succès fait des pertes de gras.

Celle que j’ai poussé le + loin, où j’étais assez sec, m’avait amené à 65kg pour 1m72.

J’ai aussi, évidemment, plusieurs fois pris un peu de graillou, dans des périodes où mon niveau de fitness n’était clairement pas la priorité.

Le dernier épisode en date, où j’ai laissé ma forme baisser, est autour de la naissance de mes derniers enfants, des jumeaux, fin 2017.

Le quotidien est devenu un peu plus complexe pendant la grossesse de ma femme. Clairement ça ne s’est pas amélioré après la naissance. La suite : simple, basique, j’ai fait du gras. J’ai tenté une reprise en main fin 2017-début 2018, mais j’ai dû me concentrer sur ma vie pro et sur les nouveaux nés. Ma rigueur sur la diète et la muscu a été mise un temps entre parenthèse.

A la fin de l’été 2018 j’étais arrivé à un niveau certes pas catastrophique, mais assez haut pour avoir besoin d’un dégraissage de 7-8kg pour retrouver la forme. J’ai repris les choses en mains sur la fin 2018. Vers la fin de l’année j’ai commencé à retrouver un niveau de forme plus correct.

Ce que je fais maintenant

Après un gros break pas vraiment (pas du tout même) en mode « superfit » pour les fêtes de fin de l’année 2018, je prolonge en 2019 cette démarche de retrouver la forme de ma vie.

Accessoirement les moins de 30 ans vont me chambrer à mort. Mais j’aime assez l’idée d’approcher de mes 40 ans (que j’aurais en 2020) tout en étant de + en + en forme.